Dragon Age, la Chronique des Dragons

Bienvenue ! Voici le forum de l'histoire que j'écris depuis plus de 11 ans, j'espère qu'elle vous plait et que vous passerez d'agréables moments à la lire :) Bonne lecture à tous et à toutes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» Notes par planète
Sam 16 Juin - 18:41 par Neosaphira

» Cristaux
Sam 16 Juin - 18:11 par Neosaphira

» Montage images pour les 1 an et demi de guilde sur WoW
Lun 10 Juil - 12:26 par Neosaphira

» Musiques FF traduites et chantées en français sur Youtube !
Sam 8 Juil - 0:02 par Neosaphira

» Melodies of life FFIX
Ven 7 Juil - 23:58 par Neosaphira

» Theme of love FFIV
Ven 7 Juil - 23:58 par Neosaphira

» Rydia's theme FF IV
Ven 7 Juil - 23:58 par Neosaphira

» Nier : Automata
Ven 7 Juil - 23:57 par Neosaphira

» Zero FF Type-0
Ven 7 Juil - 23:57 par Neosaphira

» Answers FFXIV
Ven 7 Juil - 23:56 par Neosaphira

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Sam 16 Nov - 12:10
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Statistiques
Nous avons 7 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est softaz

Nos membres ont posté un total de 1451 messages dans 863 sujets
Nombre de visiteurs

Partagez | 
 

 Chapitre 2 : Les loups de la Faille

Aller en bas 
AuteurMessage
Neosaphira
Admin
Admin
avatar

Messages : 1160
Date d'inscription : 25/08/2013
Age : 22
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Chapitre 2 : Les loups de la Faille   Sam 7 Déc - 21:30

Chapitre 2 : Les loups de la Faille
 
A l'ouest du territoire des elfes se trouvait une énorme forêt verdoyante, appelée la Forêt des Hurlements car c'était le territoire d'une meute de loups. Les loups y trouvaient de nombreuses proies et une rivière la coupait en deux, leur assurant assez à boire. En plein milieu, on pouvait trouver une grande faille dans laquelle la meute avait trouvé refuge. Elle était recouverte d'herbe et de petits arbres et buissons. Les parois étaient en pierre, mais les loups parvenaient toujours à y creuser leur tanière. En fait, la faille était tellement grande que chaque famille pouvait y creuser sa propre tanière.
Les loups de la meute n'étaient pas des loups normaux, ou du moins à partir d'un certain moment. Ils naissaient semblables aux autres loups, mais à partir d'un certain âge, ils avaient la possibilité de choisir un élément, parmi le feu, l'eau, la foudre, la nature et le vent. Dès que leur choix était fait, ils obtenaient des pouvoirs relatifs à cet élément et obtenaient sur leur pelage une marque symbolisant l'élément. Ils devenaient alors des jeunes, rang qu'ils gardaient jusqu'à maîtriser leurs pouvoirs.
Dans la Faille, la meute de loups était encore endormie. Seuls quelques loups étaient éveillés. Au fond d'une tanière, Kysoca fut réveillée par une patte dans la figure. C'était sa sœur, Pyla, qui bougeait toujours en dormant, qui lui avait donné ce coup de patte en plein sur le museau. Elle grogna, ce qui réveilla la jeune louve.
- Quoi ? Demanda-t-elle, à moitié endormie.
- Tu viens de me donner un coup, espèce de somnambule !
- Oups, pardon.
Les deux sœurs s'étirèrent en baillant, prête à commencer la journée. Kysoca était une jeune louve de sept mois rousse et blanche, un peu comme un husky. Ses oreilles et le bout de ses pattes, comme sa sœur blanche, étaient noirs. Ses yeux gris pétillaient toujours. Son œil droit était entouré d'une marque en forme d'éclair, qui était la marque de l'élément qu'elle avait choisi depuis peu. Pyla, elle, avait les yeux dorés, et sa marque était une longue rivière enroulée autour de sa patte avant gauche. Un loup noir et blanc entra dans la tanière.
- Ylaï veut vous voir, toutes les deux. Ne le faites pas attendre.
- Compris, Haciog ! Aboya Pyla, les oreilles baissées.
Haciog était un loup bêta qui se vantait tout le temps de son rang. Il devenait violent quand on ne respectait pas son rang en se soumettant ou le contredisant, alors les deux jeunes louves se dépêchaient de lui obéir. Le loup partit et les deux sœurs soufflèrent.
- Il me fait peur... Pas toi ? Demanda Kysoca.
- Un peu. Allez, viens.
Pyla sortit la première de la tanière et tourna vers la droite, vite suivie par sa sœur. Leur tanière se trouvait près du milieu de la faille, qui s'élargissait beaucoup pour faire une grande place. Elles se dirigèrent vers une pente douce et la grimpèrent en vitesse. Au sommet, un vieux loup blanc grisonnant était allongé sous un arbre.
- Ah, vous êtes là ! Aboya-t-il.
- Bonjour, Ylaï ! Répondit tout de suite Pyla.
Kysoca fit de même, mais avec plus de retenue.
- Asseyez-vous ici. Je voudrais vous montrer quelque chose.
Les deux louves obéirent, curieuse de voir ce que réservait le vieux loup. Il se releva et ferma les yeux. Il respira un grand coup puis, d'un coup, disparut. En baissant les yeux, Kysoca aperçut une petite souris, qui avait le même pelage, la même marque de la nature (une liane épineuse enroulée autour de la queue) que le vieux loup. Kysoca et Pyla restèrent bouche bée devant le rongeur.
- Alors, étonnées, les jeunes ?rit la souris.
La souris disparut et laissa de nouveau place au loup.
- Comment as-tu fait ? S'exclama Pyla.
Ylaï rigola à nouveau.
-C'est très simple. Quand un loup devient un ancien, c'est qu'il est vieux, mais aussi très sage. Pour le récompenser de sa sagesse, il reçoit le don de se transformer en n'importe quel animal. Il garde juste la même couleur de pelage et sa marque d'élément pour que les autres loups puissent le reconnaître. C'est très amusant de voir la surprise des jeunes loups quand je me transforme, je fais cette petite démonstration à tout le monde.
Le loup se recoucha en rigolant encore.
- Vous pouvez y aller, si vous voulez, dit-il.
Kysoca et Pyla baissèrent la tête pour dire au revoir et filèrent. Elles dévalèrent la pente à toute vitesse et Kysoca trébucha et roula jusqu'en bas.
- Rien de cassé ? Aboya la louve blanche et noire en s'approchant.
- Non, tout va bien !
La louve rousse et blanche se releva et s'ébroua.
- On va s'entraîner ? Demanda-t-elle à sa sœur.
- Ouais !
Elles se dirigèrent vers l'étroit passage menant à la sortie, tout au nord de la Faille. Une pente remontait doucement jusqu'à la forêt. Près de l'entrée, deux grandes collines servaient de poste de guet pour les vigiles. Kysoca aperçut Kaetlo, un vigile au pelage gris foncé, tourner la tête vers elles, puis retourner à sa surveillance. Elles s'éloignèrent jusqu'à une petite clairière.
- Bien, on va d'abord utiliser nos pouvoirs séparément, pour voir où on en est, commença Pyla, qui aimait diriger leurs petits entraînements.
Les deux sœurs se séparèrent assez pour éviter des dégâts. Pyla commença la première. Elle se concentra et un filet d'eau coula de sa patte. Elle s'amusa ensuite à le mener n'importe où, même si le sol était très plat.
- Voilà ! À ton tour, Kysoca.
La louve rousse et blanche ferma les yeux. Elle se concentra et essaya de créer des étincelles, mais peu apparurent et elles s'évanouirent tout de suite. Elle soupira.
- Essaie encore ! L’encouragea Pyla.
Cette fois-ci, elle ferma les yeux et imagina les étincelles. Elle puisa dans son énergie et la força à sortir de son corps sous forme d'électricité. Un petit éclair parcourut son dos, puis un deuxième. Le troisième dérapa complètement et partit dans un arbre, qui commença à prendre feu. Aussitôt la louve blanche envoya une giclée d'eau qui éteignit la petite flamme.
- Désolée...
- Fais attention, quand même. On n'a pas besoin d'un incendie. On essaie ensemble ?
Kysoca hocha la tête. Pyla fit couler un plus gros filet d'eau puis regarda sa sœur. Celle-ci fixa l'eau et posa la patte dessus. Pyla s'éloigna et Kysoca, son travail ainsi facilité, parvint sans mal à électrifier l'eau.
- Quand on y arrivera bien, on fera un malheur contre les humains ! Jappa Pyla.
- Oui. J'ai hâte de maîtriser ce pouvoir, j'en ai marre d'être un danger vivant.
Un hurlement coupa court à leur discussion. C'était Kaetlo, le vigile, qui avait hurlé.
- Ah, Edaon rassemble les loups ! Dépêchons-nous !aboya la louve blanche.
Edaon était l'alpha de la meute, avec sa compagne Keta. Ils rassemblaient de temps en temps les loups de la meute pour faire des annonces. Kysoca partit en première vers la faille et courut jusqu'au centre, à la grande place. La meute au grand complet était rassemblée et fixait trois loups, un mâle brun et gris, un autre noir et une femelle blanche, sur un promontoire. Les deux jeunes louves ne purent que rester à l'arrière du groupe. Kysoca observa les trois loups. Le mâle brun et gris était Edaon, la femelle blanche était Keta, et le loup noir était Zear, un espion. Edaon commença à parler.
- Zear est de retour de sa mission d'espionnage. Je l'avais envoyé près des humains. Il nous apporte une nouvelle plutôt inquiétante. Il espionnait, en compagnie d'un elfe, un groupe d'humains. L'elfe a alors entendu parler d'un allié, mais à ce moment un des humains les a repéré et ils ont du s'enfuir. Les humains seuls sont déjà un gros problème, alors s'ils s'allient à un autre peuple, nous serions en grand danger...
Un grand brouhaha s'éleva de l'assemblée. Edaon tenta plusieurs fois de rétablir le silence, en vain. Sa compagne et lui quittèrent alors le promontoire et retournèrent dans leur tanière en compagnie de quelques loups, dont Zear. Kysoca et Pyla discutèrent encore longtemps dans leur tanière, mais finirent par s'endormir.
 
Le lendemain matin, Kysoca se fit réveiller assez brusquement par Haciog.
- Edaon veut te voir. Dépêche-toi !
La louve sortit vite de la tanière, oreilles et queue baissées par respect des rangs, et fila directement chez l'alpha. La tanière était complètement au sud de la faille. Cette dernière se rétrécissait de plus en plus. Kysoca aperçut une petite pente qui menait à un surplomb rocheux. Elle y grimpa et découvrit alors l'entrée d'une tanière. Keta était assise à côté.
- Bonjour Kysoca. Tu peux entrer, Edaon t'attend.
- Merci.
La jeune louve devait baisser la tête devant la femelle alpha, ainsi que baisser les oreilles et la queue. Elle entra dans la tanière et, après un petit tunnel, elle déboucha dans une grande grotte. Edaon était assis au fond. Elle se coucha au sol sans relever oreilles et queue et attendit qu'il parle.
- Kysoca, je sais que tu n'as choisi ton élément que depuis un mois, mais Zear pense que tu as les qualités requises pour être un espion. Il voudrait voir de quoi tu es capable. Bien sûr, tu ne deviendra pas tout de suite espion, tu dois d'abord maîtriser ton élément. Il doit déjà t'attendre à l'entrée de la faille. Va le rejoindre.
- D'accord, alpha.
Elle se releva assez pour pouvoir marcher et, après un signe de tête, ressortit de la tanière. Elle trottina rapidement jusqu'à sortir de la faille. Zear l'attendait effectivement tout près.
- Viens, dit-il.
C'était la première fois que Kysoca entendait sa voix. Il ne parlait vraiment pas souvent. Elle le suivit et tous les deux s'enfoncèrent en silence dans la forêt.

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragon-age.forumactif.org
 
Chapitre 2 : Les loups de la Faille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» [règle maion] Dwarfnak et ses chevaucheurs de loups
» [Les loups se retirent...] Courtes Jambes contre Loups Gris [Prio : Aetius]
» Les Loups, Frères d'Armes et Chaumont/Troyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age, la Chronique des Dragons :: Autres écrits :: Ère des Loups-
Sauter vers: